Le bonheur d’oser

« Le bonheur d’oser ! »

Passionné de théâtre et d’humour à la Pagnol, Augustin Camilleri dirige avec sa femme, Françoise, l’association Théâtre Méditerranée à Savigny-le-Temple. Il vient de publier son premier roman, « Pour beaux yeux d’une enfant », aux éditions ABM. Rencontre.

En 2001, il crée avec sa femme, Françoise, l’association Théâtre Méditerranée à Savigny. Regroupant une vingtaine d’adhérents, cette association donne des cours de théâtre, participe à des lectures à haute voix lors de différentes manifestations comme lire en fête ou le Printemps des Poètes et monte chaque année une pièce écrite par Augustin et Françoise.
Sous le pseudonyme d’Olivier Lepuma, Augustin a à son actif: La ruse de Jenny (les aventures d’une paysanne qui recherche l’âme soeur), Emilie Polyfax (une histoire policière pleine d’humour et de fantaisie), et bien d’autres encore. La dernière oeuvre en date, Le Certif, a été jouée à la Bulle du Miroir d’Eau les 21 et 22 mai 2005.

Premier roman
« Tout en tenant les rênes de cette association, je me suis fait écrivain », souffle-t-il avec humilité. Son premier roman, Pour les beaux yeux d’une enfant, publié en décembre 2004, raconte l’histoire d’un mécanicien qui sacrifie sa vie pour sauver une enfant handicapée et orpheline, à la suite d’un accident dont il n’est pas responsable. Licencié pour une faute qu’il n’a pas commise, il fait des hold-up et réussit, grâce à l’argent, à sauver l’enfant. « C’est une histoire écrite à la manière d’un scénario, qui touche parce qu’elle est vraie. Je me suis inspiré de mes expériences de la vie, de ce que j’avais pu entendre et observer en travaillant 18 ans dans l’administration pénitentiaire ». Amené à écrire pour exorciser une révolte intérieure suite à une injustice professionnelle dont il a été victime, Augustin mêle réalité et fiction. Sensible et humble, il se livre peu et préfère qu’on le découvre à travers ses écrits. Son rêve? « Trouver un producteur pour adapter mon roman à l’écran ». Le célèbre acteur André Pousse était d’accord pour jouer le rôle du héros du roman mais faute de producteur… Le credo d’Augustin: « La vie est un combat où seule la persévérance mène à la victoire. »

Extrait de: « La feuille de Savigny ». Mensuel d’informations locales de Savigny-Le-Temple n°263 du 16 juin au 15 juillet 2005.

%d blogueurs aiment cette page :